Retour

Aleksandr Avagyan

Formé à l’Académie des Beaux-Arts d’Erevan, Aleksandr Avagyan part pour Marseille en 2012. Après un court passage par les Beaux-Arts, il poursuit ses études en Arts Plastiques à l’Université d’Aix-Marseille. Dès 2014, l’artiste s’intéresse aux notions de zone, de lieu et de paysage synthétique.

Influencé par son expérience des quartiers nord marseillais et étant privé de droit de retour dans son pays natal pendant de longues années, ses paysages deviennent de plus en plus impersonnels et neutres – jusqu’à tendre vers l’abstrait. Également intéressé par les cartes politiques du monde, et notamment par les pays autoproclamés et non reconnus par la société internationale, Aleksandr Avagyan tente d’incarner par sa peinture des zones de résistances.

Armé d’une palette extrêmement colorée et vive, ses travaux, aujourd’hui abstraits, quittent le périmètre classique du format pour se propager vers des formes plus surprenantes, parfois même tridimensionnelles. Les tâches de couleurs que le peintre nomme « zones », parfois voisinent et cohabitent, mais aussi se heurtent et entrent en conflit. Grâce à l’introduction du volume, la peinture prend corps et se met en position pour soutenir un mur, caler une couverture ou démarquer une frontière. Ses supports sont multiples : papiers craft, plaques d’aluminium, tasseaux et planches de bois, mais aussi cartons et toiles. Ces matériaux, souvent bruts, a priori sans intérêt, sont pour la plupart trouvés, récupérés ou offerts. C’est pourquoi la rencontre est au coeur du travail d’Avagyan, puisqu’elle est nécessaire pour que le matériau brut puisse attirer l’œil. Parvenant de lieux très divers, ces matériaux participent à l’idée finale de l’incarnation d’une zone, d’un paysage synthétique, d’un lieu quelconque.

Biographie

Expositions

  • 2022 / Salon Private Choice, Paris — Les couleurs du monde, Espace Commines, Paris —Unexpected beauty – la galerie Paris 1839, Honk-Kong — Métamorphoses – Poush Manifesto, Clichy — Artistik Rezo, Paris — Zones de résistances – Onzième lieu, Paris.
  • 2021 / Atlas Bazar – Poush Manifesto, Clichy
  • 2020 / exposition de groupe, atelier Rotolux, Poush Manifesto
  • 2019 / Acacia Cornigera, Destré espace libre, Marseille
  • 2017 / Zones de disparitions, Espace Fernand Pouillon
  • 2015 / Les images d’Arménie, Mairie de Cassis
  • 2014 / exposition personnelle, Le Ferry Book, Marseille
  • 2012 / exposition personnelle, Galerie Niko, Moscou
  • 2011 / exposition consacrée à la chute du Mur de Berlin, Marriott-Erevan

Projets urbains

  • 2017 / conception d’une plaque dédiée au justicier Soghomon, Tehlirian – Marseille
  • 2015 / monument commémoratif du Génocide des Arméniens, Aubagne
  • 2014 / fresque Images synthétiques, Saint Victoret
  • 2011 / création du logo du musée de Nikolay Nikogosian, Moscou
  • 2010 / design d’extérieur de l’école maternelle N° 219, Erevan

Résidences

  • Déc./mars 2022, Onzième Lieu, Paris. Sep./oct. 2021, Kamu le temps de vivre, Clichy.
Artistes